Contributeur de Mars 2018: Nathalie Sidibe (Mali)

- escada


Qui êtes-vous ?

Je suis Nathalie Sidibe. Je suis une activiste d’origine malienne, domiciliée à Bamako, et co-fondatrice de la Communauté OSM Mali et Présidente directrice générale de Datatics Consulting.

Nathalie Sidibe

Quand et comment avez-vous découvert OpenStreetMap ?

J’ai découvert OpenStreetMap en Décembre 2014 avec le projet Espace OpenStreetMap Francophone. C’est à travers mon implication dans les associations de Jeunes luttant en faveur de la restauration de la démocratie, la bonne gouvernance et l’autonomisation de la femme que j’ai appris la tenue de formations en cartographie numérique à Bamako. Je m’y suis rendue et j’ai été tout de suite séduite par le projet et ses enjeux pour le développement de mon pays et du monde.

Que cartographiez-vous ? Y a-t-il des différences depuis vos débuts ?

Je cartographie tous les points d’intérêts (structures sanitaires, pharmacies, écoles, commerces, restaurants et hôtels), les bâtiments, et les routes des villages et hameaux.

POIs in Bamako

Il y a une très grande différence dans ma vie depuis que j’ai découvert OpenStreetMap. J’étais une simple activiste qui luttait pour la restauration et le renforcement de la démocratie, de l’autonomisation de la femme et la bonne gouvernance. Aujourd’hui, je suis une activiste dotée de compétences en Cartographie numérique et SIG Libre. Je suis devenue à mon tour formatrice en cartographie Numérique ; je suis écoutée, respectée et connue au niveau national et international grâce à cela. J’offre des formations gratuites aux étudiants, professionnels des services d’Etats et structures privées à Bamako et à l’intérieur du Mali.

Je bénéficie de plus en plus de soutien grâce à mes engagements dans OpenStreetMap et ce projet me renforce dans mon activisme.

Comment cartographiez-vous ?

Je cartographie avec JOSM compte tenu de la cherté et de la mauvaise qualité de l’internet au Mali. Je fais de la collecte de données toute seule et de temps en temps avec une équipe bénévole.

Comment menez-vous vos relevés sur le terrain ?

Je fais mes collectes avec OSMTracker et OsmAnd et le GPS.

Où cartographiez-vous ? Localement, HOT ?

Je cartographie plus localement mais je cartographie avec HOT aussi.

Quelle est votre plus grande réussite en tant que cartographe ?

C’est d’être parvenue à apporter ma pierre à l’édifice du développement durable de mon pays. En effet, ma plus grande réussite est d’avoir initié un nombre considérable (étudiants, fonctionnaires et staffs d’Organisations Humanitaires) de personnes dans le projet OpenStreetMap. A cette occasion, j’ai pu partager mes compétences avec des jeunes qui ont pu se servir des données OSM pour différents buts. C’est d’avoir contribuer à la vulgarisation du projet OpenStreetMap au Mali. Grâce à moi, tout le Mali en sait un peu plus à propos de OSM.

Teaching

Pourquoi cartographiez-vous ? Qu’est-ce qui vous motive ?

Je cartographie pour contribuer au développement durable de mon pays et du monde à travers les données ouvertes et libres d’accès. Le fait de savoir que ces données peuvent être un instrument utile dans le cadre de la lutte contre les catastrophes naturelles, les crises humanitaires, le chômage des jeunes, et dans le cadre de la prise de décisions, est ma plus grande motivation et fierté. Pour renforcer la transparence et la bonne gouvernance, la production des données ouvertes devient un préalable.

Mali on Hiking Map with hill shading

Quelle est la partie la plus difficile en cartographie ?

Pour moi, la partie la plus difficile en cartographie numérique est l’accès à l’internet. Il est et reste un défi majeur pour moi.

Quels sont vos plans de cartographie dans un futur proche ?

Mes plans de cartographie dans un futur proche sont :

Avez-vous des contacts avec d’autres cartographes ?

Je suis en contact avec les Cartographes de différents Pays d’Afrique et du monde et je réalise des travaux en commun avec ceux de l’Afrique de l’Ouest.

Utilisez-vous vous-même OpenStreetMap ? Comment ?

Bien sûr, j’utilise OSM pour réaliser des cartes de mes zones d’interventions au Mali, ainsi j’illustre certains de mes articles et de mes propos. Actuellement, je suis en train de faire une autre carte sur les femmes leaders du Mali et les zones d’interventions de leurs différentes organisations. Je suis également en train de gérer un projet de Cartographie sur les acteurs de l’innovation numérique au Mali. Ce projet s’appelle Carteinnov, il est initié et financé par l’Organisation Internationale de la Francophonie et a concerné en 2017 14 Pays d’Afrique Francophone dont le Mali. Il est exécuté dans ces 14 Pays avec le soutien de l’Association les Libres Géographes. Il m’arrive aussi de faire des cartes pour certaines personnes dans le besoin.

Faites-vous d’autres choses que la cartographie qui soit liées à OpenStreetMap ?

Aujourd’hui, mon activisme est très lié à OpenStreetMap. Je m’appuie beaucoup sur OpenStreetMap pour faire des cartes de nos lieux d’interventions, des zones dans lesquelles les femmes font beaucoup plus face aux Violences Basées sur le Genre . En réalité, je mets mon savoir acquis grâce à la cartographie au service de la protection des droits des femmes et de leur développement. C’est une cause qui me tient à cœur et que je souhaite renforcer dans les années à venir.

Pour conclure, y a-t-il autre chose que vous voulez mentionner ?

Tout d’abord, je souhaite renouveler ma satisfaction d’avoir découvert OpenStreetMap car cet outil a renforcé mon leadership, il a changé toute ma vie. C’est aussi pour moi l’opportunité de lancer un appel aux femmes et filles du monde à le découvrir et s’engager dans OSM car cet outil peut contribuer à leur autonomisation. Je lance également un appel en direction des bailleurs de fonds afin qu’ils soutiennent notre activité, en particulier au Mali. Notre activité est en lien direct avec leur soutien financier à des projets de développement dans nos régions sahéliennes. Cet outil participe incontestablement à la lutte contre la corruption et à l’appropriation des projets par la population locale.