Heritage in Flanders and Crowd-Sourced Projects


images/project/heritage.png

Les projets de crowdsourcing appliqué au patrimoine en Belgique

N.B.: Cet article, intitulé à l’origine “Heritage in Flanders and Crowd-Sourced Projects”, a été écrit en anglais par Marc Gemis et traduit en français.

Introduction

Dans cet article, je montrerai comment on peut ajouter des informations à propos du patrimoine immuable dans des projets collaboratifs comme OpenStreetMap et certains des projets de Wikimedia.

En Belgique, des listes des éléments du patrimoine immuable sont maintenues par 3 agences, une pour la Flandre, une pour Bruxelles et une pour la Wallonie. En Flandre, l’agence est appelée Agentschap Onroerend Erfgoed. Ils génèrent un catalogue des éléments du patrimoine et statuent sur leur protection. Ils mettent également une partie de leur données comme données ouvertes. Dans leur catalogue, on retrouve des églises, abbayes, châteaux, mais aussi de petites fermes et bâtisses. De plus, il inclut de petits éléments tels que des bornes frontières et piloris. Occasionelllement, le catalogue contient aussi des arbres remarquables sur des places en milieu urbain.

Pillory in Aartselaar

Pilori à Aartselaar

Qu’est-ce qu’un projet de crowdsourcing? C’est un projet dans lequel chacun peut ajouter des données, a contrario des projets privés appartenant à des entreprises, où seulement les employés de l’entreprise peuvent ajouter et modifier des données. Lorsqu’une entreprise détient ces données, elle peut décider des règles d’utilisation et fixer le prix pour avoir accès aux données. Dans un projet de crowdsourcing, normalement la base de données est libre d’accès et d’utilisation. Pour en savoir plus sur le concept de crowdsourccing, lisez cet article de Wikipedia sur le sujet.

Cela explique également pourquoi il est intéressant d’avoir l’ensemble des éléments du patrimoine immuable dans un projet de crowdsourcing: on ne dépend plus des agences ou de leurs régles de copyright pour savoir quand un bâtiment fut construit, ou utiliser une image de moulin dans une publication, etc.

Alors que le domaine d’intervention d’une agence telle que “Onroerend Erfgoed” est limité à une région géographique spécifique, les projets de crowdsourcing présentés ci-dessous ont tous une portée globale.

Voyons voir maintenant quelques-uns de ces projets de crowdsourcing.

OpenStreetMap

C’est une base de données mondiale d’information géographique. Cette base de données peut être utilisée pour créer des cartes OpenStreetMap sur Wikipedia. A noter que dans OpenStreetMap, on ne peut cartographier que des éléments qui existent actuellement. Il ne s’agit pas de cartographier des bâtiments complètement disparus.

Wikipedia

C’est une encyclopédie en ligne de toutes les connaissances humaines. Les sujets sont décrits dans des articles et souvent illustrés avec des images, comme dans une encyclopédie imprimée. Définition de Wikipedia dans Wikipedia

Wikimedia Commons

C’est une base de données de fichiers de médias tels que des photos, des vidéos, des sons et des cartes. Définition de Wikimedia Commons dans Wikipedia

Wikidata

C’est une base de données sur les personnes, faits et objets. Définition de Wikidata dans Wikipedia

À quoi peut-on contribuer et où?

La localisation et le plan au sol d’un élément du patrimoine, ainsi que le nom de l’élément et quelques autres informations basiques peuvent être introduits dans OpenStreetMap. Un article décrivant l’origine et l’histoire de l’élément peut aller dans Wikipedia. Des photos, des modèles 3D ou même des vidéos prises avec un drone peuvent être placées dans Wikimedia Commons. Et finalement, un résumé de ces informations peut être introduit sous un format “machine” dans Wikidata.

Comment collecte-t-on de l’information ?

OpenStreetMap est pour une grande part basé sur des relevés de terrain. Cela signifie que les contributeurs sortent à l’extérieur et collectent des informations qui sont uniquement visibles sur le terrain. Wikipedia est largement basé sur d’autres sources disponibles et, d’ailleurs, chaque article référence généralement une liste d’articles sources. Pour les fichiers introduits dans Wikipedia Commons, on doit détenir le copyright du média que l’on ajoute, ou bien le média doit être non-restreint par un copyright. Idéalement, chaque élément de Wikidata a une source, donc juste comme Wikipedia, les données y sont basées sur base du travail d’autres auteurs.

Comment puis-je collecter de l’information ?

Mon point de départ est la liste du patrimoine immuable sur Wikipedia. Pour la Flandre, des contributeurs de Wikipedia ont compilé une liste d’éléments par village. J’ai écrit un script Python qui convertit une page de Wikipedia de ce type en un fichier avec des waypoints qui peut être utilisé dans un GPS ou dans des applications de navigation sur smartphone comme OSMAnd.

Garmin Dakota 10 with waypoints Details on Garmin

*Garmin Dakota 10 avec des éléments du patrimoine mis en évidence en rouge et bleu**

OsmAnd

Dans OSMAnd, les waypoints sont affichés avec des étoiles blanches entourés par un cercle rouge. Cliquer sur une étoile montre des informations additionelles en bas de l’écran. Dans le cas où il y a plusieurs éléments proches les uns des autres, les détails sont listés pour chaque élément.

Cela me permet de faire de petits détours durant mes promenades en vue de visiter des éléments du patrimoine. Lorsque j’arrive à l’endroit, je vérifie si l’élément existe toujours et je prends des photos de l’endroit. Lorsque l’élément n’existe plus, j’en informe l’agence Onroerend Erfgoed de telle sorte qu’ils peuvent mettre à jour leur base de données également. Je pense qu’ils apprécient ce genre de feedbacks.

Comment je traite les données collectées ?

De retour à la maison, je m’assure que les photos sont géoréférencées en utilisant les traces GPS de ma promenade et le moment de prise de la photo. J’utilise Geotag dans ce but. Les plus belles photos géoréférencées sont uploadées vers Wikimedia Commons, en y ajoutant un nom, une description et quelques catégories. Le système de catégories n’est pas toujours facile à comprendre, mais j’essaye d’y ajouter au moins la référence “Onroerend erfgoed”.

Lorsque cela est terminé, je mets à jour la page Wikipedia avec la liste des éléments du patrimoine dans une localité avec un lien vers la nouvelle photo que j’ai uploadée. Bien sûr, cela seulement quand la page n’avait pas de photo de l’élément auparavant.

J’ajoute également la forme du bâtiment dans OpenStreetMap, ainsi que les tags nécessaires pour marquer la surface comme élément historique/protégé, avec une référence à “Onroerend Erfgoed”. Lorsqu’un article Wikipedia ou un élément Wikidata existent, ils sont également ajoutés dans OpenStreetMap.

Ajouter ces tags est facile dans JOSM, particulièrement lorsque vous utilisez le preset pour les éléments historiques du preset BENELUX.

BENELUX Preset for monuments protected by Onroerend Erfgoed BENELUX Preset pour les monuments protégés par**Onroerend Erfgoed

Vous pouvez également démarrer l’écriture des articles Wikipedia et créer un élément Wikidata avec quelques propriétés. J’ai récemment commencé à ajouter des éléments pour les églises en Flandre basé sur l’information trouvée dans “Onroerend Erfgoed” et les bases de données ODIS.

Comment utilisez les données ?

Wikipedia

Les articles Wikipedia peuvent être lus par n’importe qui et plus d’informations peuvent être trouvées à travers les articles référencés, comme cet article sur la cathédrale d’Anvers.

OpenStreetMap

Il y a un grand nombre de cartes basées sur OpenStreetMap qui montrent ces éléments du patrimoine:

HistOsm

C’est une carte créée par l’Université de Heidelberg, GIScience (Geoinformatics) Research Group. Plus d’information

HistOsm Map HistOSM, all data (c) OpenStreetMap Contributors

Historic Places

C’est une carte développée par des contributeurs allemands passionnés durant leur temps libre. Elle est disponible en plusieurs langues et possède des fonctionnalités intéressantes comme la possibilité d’afficher des cartes anciennes à la place des cartes contemporaines basées sur OpenStreetMap.

Historic Places Map Historic Places, all data (c) OpenStreetMap Contributors. Topographical Map Vandermaelen.

Chaque élément historique a une fenêtre popup qui contient des informations issues de celles contenus dans la base de données OpenStreetMap. Le popup peut contenir des liens vers Onroerend Erfgoed (si le tag est présent …), wikipedia et wikidata. Le tag image est reconnu et montre une image si celle-ci est disponible sous une licence ouverte (comme c’est le cas pour les images de Wikimedia Commons). Le tag wikimedia_commons est aussi reconnu et le lien vous amènera vers la page Wikimedia Commons montrant la catégorie avec toutes les images de l’élément.

Le tag wikidata peut non seulement être exploré sur le site wikidata.org, mais aussi dans des sites web améliorées comme Reasonator et Sqid, quand vous cliquez sur les icônes à côté du numéro Wikidata.

Reasonator for Q28464643 L’église Saint-Pierre deRumstvue sur le site webReasonatoravec des données de**Wikidata

Si vous regardez à une page Reasonator telle que celle pour la Parochiekerk Sint-Pieter (Q28464643), vous trouverez un lien vers “Overpass” sous la carte. Cela montrera l’élément sur OpenStreetMap. Il est donc possible de définir des interfaces sur Wikidata ou OpenStreetMap pour sauter d’un projet à l’autre.

Le résultat du click sur ce lien Overpass de cette page Reasonator montre la page suivante dans laquelle l’église Saint-Pierre (Sint-Pieterskerk) est mise en évidence et positionnée au centre de la carte.

Overpass showing item with Wikidata tag Interface utilisateur *Overpassmontrant l’élément avec l’identifiantWikidata Q28464643

Wikidata

Comme les données de Wikidata sont bien structurés, a contrario des phrases des articles de Wikipedia, on peut interroger de manière informatique ces données. Cela permet, par exemple, de créer une ligne du temps avec les dates de conception des églises en Belgique, ou bien un graphique avec leur style architectural. En cliquant sur les liens dans ce paragraphe, vous serez amenés au site d’interrogation de Wikidata où vous pourrez lancer des interrogations et explorer les données vous-mêmes.

timeline of Belgian Churches Ligne du temps de la construction des églises en Belgique

bubble chart of architecture of Belgian Churches Les styles architecturaux utilisés dans les églises en Belgique

Vous pouvez également créer des cartes combinant Wikidata avec OpenStreetMap. La carte suivante affiche toutes les églises de Belgique depuis Wikidata lorsque celles-ci ont une date de conception. Elles ont une couleur différente en fonction de cette date de conception. La forme de l’église est prise d’OpenStreetMap.

Wikidata and OpenStreetMap Combining Wikidata and OpenStreetMap

Vous pouvez regarder cette carte sur ma page d’utilisateur Wikimedia et explorer les données vous-mêmes, ou bien regarder au code utilisé pour générer la carte.

Conclusion

J’espère que ces exemples vous ont donné une idée du champ des possibles avec des données collaboratives et ouvertes. Je pense que les possibilités de connecter Wikidata et OpenStreetMap sont infinies et que de meilleurs outils d’intégration apparaîtront dans le futur.

Sentez-vous libre de me contacter via marc dot gemis at gmail dot com.